VIDEO. Le message d’espoir de Casey Camp Horinek, membre de la Nation des Poncas d’Oklahoma

#AlertePollutionRivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !”Si le système s’effondre. Nous, les peuples autochtones, nous survivrons, nous le savons.”Casey Camp Horinek est membre de la Nation des Poncas d’Oklahoma. À la fin du 19ème siècle, sa tribu a été déplacée de force par le gouvernement, devant abandonner ses terres d’origines pour rejoindre l’Oklahoma.Plus d’un siècle plus tard, Casey Camp dénonce une nouvelle menace pour les Amérindiens : l’extraction d’énergies fossiles. Si elle reste méfiante quant à la menace qui pèse sur les Amérindiens, elle estime qu’ils seraient capables “de créer une transition juste vers des énergies renouvelables, où la vie pourrait continuer telle qu’elle est.” Elle prend notamment pour exemple ses enfants qui savent “comment faire un feu, comment chasser, comment pêcher, où se trouve l’eau, où sont les baies, où sont les champignons, où trouver les pommes de terre sauvages, comment récolter du miel.” Grâce à ces nombreux savoirs, Casey Camp est persuadée que tous ensemble, “nous pouvons nous soulever et changer les choses.“Pour la membre de la Nation des Poncas d’Oklahoma, aujourd’hui, “seuls les plus forts sont toujours là.“Enfin, elle exhorte les peuples à agir au plus vite. “Nous devons mettre des personnes en position, à travers les élections ou à travers la révolte, et dire : ‘nous voulons que les choses changent ici sur terre tant que nous avons une possibilité de le faire‘”, prévient Casey Camp Horinek.Click Here: ADELAIDE CROWS 2019 MEN’S HOME GUERNSEY

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *