Samuel Benchetrit : “Asphalte, ce n’est pas mon autobiographie”

Le cinéaste et auteur Samuel Benchetrit évoque pour nous son nouveau film, en salles cette semaine, “Asphalte”…

En 2005, Samuel Benchetrit publiait en librairies le premier volume de ses “Chroniques de l’Asphalte“, plongée dans le quotidien de quelques habitants d’une cité HLM. Aujourd’hui, deux de ces histoires, plus une troisième inédite, ont pris l’assaut du cinéma. En salles ce mercredi, Asphalte raconte l’histoire de trois rencontres :

Click Here: Cheap Chiefs Rugby Jersey 2019

Celle d’une actrice loin de sa gloire passée et d’un jeune homme esseulé (Isabelle Huppert et Jules Benchetrit), celle d’un homme en fauteuil roulant et d’une infirmière de nuit (Gustave Kervern et Valeria Bruni Tedeschi) et, enfin, celle d’un astronaute américain et de la tendre Madame Hamida (Michael Pitt et Tassadit Mandi). 

Pour Samuel Benchetrit, Asphalte est “un film sur la chute et de gens qui se redressent“. Pour le réalisateur qui a lui-même grandi dans un quartier populaire dans les années 80, l’idée était “de parler d’autres gens dans ces cités HLM. On parle un peu toujours des mêmes personnes, de jeunes en colère, de violence, de voitures qui brûlent… Ca existe mais il y a d’autres gens qui y vivent [et dans ces quartiers nait] la poésie, l’humour et [un] langage différent“.  

Pour aller plus loin… Samuel Benchetrit évoque son beau casting :

Samuel Benchetrit : "Gustave Kervern, je le trouve tellement romantique"

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *