Premier pacemaker biologique par thérapie génique !

Des chercheurs de l’Université de Baltimore ontréussi à créer le premier pacemaker biologiquevia thérapie génique. Cette prouesse pourrait demainreprésenter une alternative au pacemaker électroniqueimplantable.
Un petit nombre de cellules cardiaques constituant le tissu nodalont pour but de stimuler une activité électriqueà l’origine du battement cardiaque. Les autrescellules, les cardiomyocytes, n’ont pas cette facultéet dépendent ainsi des premières pour se contracteren rythme. Mais si ce chef d’orchestre connaît desdéfaillances, le cœur peut êtreresynchronisé grâce à un stimulateurélectronique implantable, qui permet d’éviterl’arrêt de la circulation. Mais, outre son coût,cette technique comporte un risque important d’infection etne convient pas aux trop jeunes patients.
Les scientifiques ont donc réussi à reprogrammer descellules non spécialisées en y intégrant ungène particulier (nommé Kir2) grâce à unvecteur viral. Résultat : l’activitéélectrique générée par ces cellulesmodifiées s’avèrent semblable au rythme normaldu cœur (rythme sinusal).
“Nous pouvons désormais envisager la possibilité derecréer des cellules “pacemaker“ individuelles ou dedévelopper des stimulateurs cardiaques hybrides -moitié électronique, moitié biologique“déclare le Pr. Eduardo Marban. “Un pacemaker biologiquepourrait s’ajuster aux besoins changeants del’organisme, alors qu’un stimulateurélectronique, du moins dans sa forme la plus simple,n’en est pas capable“ ajoute-t-il.
Mais selon les auteurs, plusieurs années restentnécessaires avant les premières applicationscliniques.
Source : Nature 419, 132 – 133 (2002)Click Here: camiseta rosario central

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *