L'hospitalisation du conjoint affecte la santé

La plupart des gens ont entendu parler d’une personne âgée qui est décédée, le coeur brisé peu de temps après le décès de son conjoint. Et bien une étude américaine basée sur plus d’un demi-million de couples de plus de 65 ans confirme que la maladie de l’un des conjoints augmente le risque de décès du partenaire. Globalement, une hospitalisation a un impact sur la santé du conjoint quatre fois à six moins important qu’un décès. Mais ce risque est plus important avec certains diagnostics. Ainsi, avoir un conjoint hospitalisé pour des problèmes psychiatriques ou une fracture de la hanche est quasiment aussi mauvais qu’un décès. A l’inverse, une hospitalisation pour un cancer du côlon n’a pas d’effet sur la santé du conjoint. Le période la plus dangereuse pour le conjoint est sur le court terme, dans les 30 jours suivants le malheur qui frappe sa moitié.
Selon le professeur Christakis, ces conséquences sont principalement liées au stress, à la perte de soutien social, émotionnel ou économique et à l’adoption de mode de vie inadapté (abus d’alcool…). Pour les chercheurs, ces résultats devraient être pris en compte par les autorités sanitaires, les travailleurs sociaux, les mutuelles et les médecins afin de prendre en compte l’impact sur la santé du conjoint afin de lui apporter le soutien nécessaire. L’équipe américaine précise également que de telles conséquences sur la santé pourraient être extrapolées aux enfants ou aux amis très proches. Source : NEJM 2006 ;354 :719-30Click Here: New Zealand rugby store

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *