“L’amour flou est joyeux, même dans la séparation”

Rencontre avec Romane Bohringer et Philippe Rebbot, ex amants plus que jamais parents, heureux de partager à l’écran leur délicieuse et libre recette du désamour, entre fiction et réalité…

On sera heureux, même après… Cette semaine en salles, découvrez la promesse joyeuse, révolutionnaire et salutaire de Romane Bohringer et Philippe Rebbot, ex amants plus que jamais parents, qui derrière et devant la caméra ont fait le choix de mettre en scène et de jouer leur séparation.

Mélange de vie réelle improvisée ou volée et de fiction distancée, leur “amour flou”, fou et engagé, requestionne avec humour et acuité les schémas amoureux, sans pudeur mais sans exhibitionniste. “Désemménagement”, “désapartement”, “désunion” : autant de concepts brillants et de manière de se réinventer en tant que couple avant tout parent qui, non content de déculpabiliser le divorce, lui offre une alternative lumineuse et optimiste lorsque dans l’après, l’envie de l’autre se transforme en rejet.

Coup de coeur de la rédaction d’AlloCiné, cette recette du désamour a également remporté les faveurs du public d’Angoulême lors du Festival du Film Francophone en août dernier. C’est sur place que nous nous sommes entretenus avec les deux acteurs et réalisateurs fantasques, heureux, fiers de partager avec nous l’oeuvre sur le désengagement la plus engagée qui soit. Rencontre…

Propos recueillis par Laetitia Ratane, au Festival d’Angoulême le 23 Août 2018.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *