Grippe A : 126 décès depuis le début de l'épidémie

Alors que l’épidémie se maintient en France, l’Institut de veille sanitaire (InVS) rapporte 62 cas graves et 34 nouveaux décès liés à la grippe A, depuis le bulletin de la semaine dernière. Ainsi, il y a eu au total 126 décès, dont 20 sans facteur de risque, et 630 cas graves depuis le début de l’épidémie en France métropolitaine. Si la diminution du recours aux urgences se poursuit, le nombre de cas graves hospitalisés continue d’augmenter, et l’âge moyen de ces patients est de 5,5 ans.

Concernant l’épidémie, le réseau des Groupes régionaux d’observation de la grippe (Grog) estime à 851 000, le nombre de nouvelles consultations pour grippe H1N1, contre 862 000, données consolidées, la semaine précédente. Une tendance donc à la stabilisation, qui pourrait amorcer un déclin dans les semaines à venir. Hier, la ministre de la santé Roselyne Bachelot a d’ailleurs indiqué qu’“il est possible que nous approchions au soyons au pic de la première vague en Europe“. Mais pour le Grog, la circulation du virus H1N1 reste “très active“ et selon le réseau, au moins 4,6 millions de Français ont déjà été infectés. Comme nous pouvons l’observer sur la carte ci-dessus, l’activité épidémique reste donc très élevée en France. Toutes les régions restent au-dessus du seuil épidémique, mais les incidences les plus élevées sont signalées en Limousin, Rhône-Alpes, Nord-Pas-de-Calais, Alsace, Languedoc-Roussillon ou encore Champagne-Ardenne. Certaines régions, en particulier l’Ile-de-France, observent désormais une baisse de l’activité grippale. Sarah LaînéSource :Bulletin Grog, Bulletin de l’INVS – 9 décembre 2009Click Here: Maori All Blacks Store

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *