Dispositif du médecin traitant : pas de retard !

Le 7 juin, le syndicat de médecins généralistes MGFrance et la Mutualité Française estimaient que le dispositif du parcours de soins coordonné par le médecin traitant avait du plomb dans l’aile. Selon eux, l’entrée en vigueur prévue pour le 1er juillet ne pourrait pas être tenue, faute de publication des décrets adéquats. Le jour même, le nouveau ministre de la santé et des solidarités, Xavier Bertrand et Philippe Bas, ministre délégué à la sécurité sociale, aux personnes âgées, aux personnes handicapées et à la famille, confirment que les délais seront tenus.
Selon le ministre, les médecins spécialistes pourront demander un dépassement d’honoraire d’un montant maximum de 7 euros aux patients qui les consulteront sans avoir préalablement consulté leur médecin traitant. Un dépassement qui ne sera pas remboursé par l’assurance maladie. Les modalités de prise en charge de ces dépassements d’honoraires par les organismes complémentaires seront déterminées très prochainement par un décret. Comme le prévoit la loi du 13 août 2004 relative à l’Assurance maladie, ces dispositions entreront en vigueur au 1er janvier 2006.
Aujourd’hui, plus de 14 millions de Français ont déjà choisi leur médecin traitant. Un chiffre supérieur aux prévisions annoncées, ce qui, selon le ministère, témoigne d’une « bonne adhésion à un dispositif dans lequel les médecins généralistes s’impliquent également activement, puisque plus de 90 % d’entre eux ont déjà été choisis comme médecin traitant ». A compter du mois de juillet, le choix du médecin traitant pourra intervenir à l’occasion de n’importe quelle consultation médicale, à tout moment. Rappelons que les patients n’ont pas besoin de se rendre chez leur médecin traitant uniquement pour remplir le formulaire. Source : Communiqué du ministère de la santé du 7 juin 2005

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *