Des chercheurs inventent la bière anti-gueule de bois

Une équipe de chercheurs australiens vient de mettre au point une bière qui devrait ravir les fêtards. Grâce à l’ajout de substances, elle permettrait de prévenir la déshydratation, principale cause de la fameuse “gueule de bois“.

Bientôt des boissons alcoolisées qui ne donnent pas mal à la tête ?

Fini le mal de crâne lancinant et la bouche pâteuse les lendemains de fête ? C’est la promesse d’une nouvelle bière mise au point par des scientifiques australiens. La bière anti-gueule de bois ! Rien que ça ! Le principe est tout simple : ajouter des substances qui aident à retenir l’

eau dans l’organisme.Car la fameuse gueule de bois n’est autre qu’une déshydratation du corps, plus ou moins importante en fonction de la quantité d’

alcool consommée. En ajoutant du sodium dans la boisson, un électrolyte qui retient l’eau, les chercheurs australiens ont ainsi réduit significativement la perte hydrique.Au-delà de l’aspect festif, les scientifiques ont réfléchi à une utilisation pratique de leur trouvaille : la consommation de leur bière dans le cadre de l’exercice physique. Selon eux, cette boisson pourrait permettre de s’hydrater pendant le

sport. Une possibilité dont les effets n’ont pas été prouvés. Les potentiels dangers pour les sportifs non plus. A prendre avec des pincettes donc.Seul inconvénient de la découverte, cet ajout de sodium réduit le taux d’alcool contenu dans la bière. En revanche, il ne modifierait pas le goût de celle-ci, comme l’ont affirmé les sept volontaires masculins qui ont participé à l’étude australienne.Le principe novateur de cette nouvelle bière devrait ravir les adeptes de soirées un peu arrosées. S’il permet de limiter certains effets de la consommation excessive d’alcool, il ne prend pas en compte tous les facteurs (les

effets de l’alcool sur la santé ne se limitent pas à la “gueule de bois“). En effet, les mécanismes exacts de l’enivrement et des effets secondaires ressentis le lendemain sont complexes et pas encore entièrement connus.Donc même si elle ne donne pas mal à la tête, cette bière reste à consommer avec modération. De toute façon, il n’est pas encore question d’une quelconque commercialisation.Violaine BadieSource : Ben Desbrow, Daniel Murray, Michael Leveritt : “Beer as a sports drink? Manipulating beer’s ingredients to replace lost fluid“, étude publiée dans la revue International journal of sport nutrition and exercice metabolism, avril 2013 (

abstract en ligne)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *