Carole Bouquet très seule pendant le confinement : « Je parlais avec les arbres »

Dans une interview à Télé Star, la comédienne Carole Bouquet s’est confiée sur son expérience du premier confinement, marquée par une grande solitude.

Pour beaucoup, le premier confinement a constitué une véritable épreuve mentale et physique. Cette dernière a touché toutes les classes de la population, y compris les plus privilégiées. Si certains ont “adoré” cet isolement forcé, comme Macha Méril, d’autres l’ont beaucoup plus subi, à l’instar de Carole Bouquet. L’actrice – prochainement à l’affiche de la série En Thérapie, disponible sur Arte à partir du 28 janvier – a fait par de son expérience sur le sujet, dans une interview à Télé Star.

“Personnellement, je vis mal de ne pas pouvoir voir les gens physiquement, les toucher, les embrasser, a-t-elle confié auprès de notre consoeur. Sensible, la comédienne a vécu le confinement loin de son fils, Dimitri Rassam et de sa belle-fille, Charlotte Casiraghi. Réfugiée sur l’île de Pantelleria, près de la Sicile, où elle possède une propriété, Carole Bouquet a subi de plein fouet la solitude. J’avais tellement besoin de contact que je parlais avec les arbres, a-t-elle expliqué. Elle a néanmoins pu profiter de son autre fils, Louis Giacobetti, pendant le premier confinement et a pu être présente pour la naissance de son quatrième petit-enfant, une fille prénommée Paloma.

Questionner la notion de “distance”

Un besoin de contact au coeur même de son nouveau projet, En Thérapie. Cette série met en scène un psychanalyste, qui reçoit cinq patients au lendemain des attentats du 13 novembre. Adaptation de la série israélienne BeTipul, le programme tente de sonder les failles d’une société en état de choc. Une série qui arrive à point nommé, selon Carole Bouquet, qui y voit un questionnement sur la notion de “distance”. “Cette vie-là est-elle soutenable sous prétexte d’être en danger de mort, alors que d’autres alertent sur le fait qu’ils risquent justement d’en crever ? Ce sont des questions auxquelles on ne peut pas échapper, a expliqué l’actrice.

Crédits photos : COADIC GUIREC / BESTIMAGE

Click Here: Arsenal soccer tracksuit

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *