Ariane Brodier enceinte : Nausées, fatigue, prise de poids… “Je suis pas au top”

L’année 2019 sera quoi qu’il arrive merveilleuse pour Ariane Brodier et son compagnon Fulgence Ouedraogo. L’humoriste de 39 ans est enceinte de son deuxième enfant, moins d’un an après la naissance de son fils qu’elle surnomme “bébé tigre” (et dont on ne connaît pas le prénom). Une bonne nouvelle qu’elle a officialisée le 21 décembre.

Après avoir fait quelques confidences sur cette nouvelle grossesse à nos confrères de Magic Maman, Ariane Brodier – enceinte de 5 mois – en a dit un peu plus sur son blog. Elle a tout d’abord assuré que cette seconde grossesse était désirée et qu’ils ont essayé d’avoir un nouvel enfant rapidement à cause de son âge et de ses nombreuses fausses couches qu’elle a connues par le passé : “Nous savions qu’il fallait qu’on se décide rapidement si l’on voulait un autre enfant, car cette année je vais fêter mes 40 printemps. (…) Mon fils n’avait que 7 mois quand j’ai appris que j’attendais un heureux événement. Comme à notre habitude on ne s’est pas enflammé car le passé nous a appris qu’un test positif ne signifie pas qu’une grossesse arrive à terme. Alors nous avons attendu la première échographie pour prévenir nos proches et la moitié de la grossesse (21 sa) pour le dire officiellement. De toute manière, je ne pouvais plus le cacher !

Click Here: sydney roosters shirt

Mon fils n’avait que 7 mois quand j’ai appris que j’attendais un heureux événement

Si elle attend cet heureux événement avec impatience, Ariane Brodier ne cache pas que cette deuxième grossesse “est très différente de la première“. Le côté positif : elle est moins stressée. “Mais la nature me rappelle qu’il se passe un truc dans mon corps : un changement merveilleux…. Enfin le dénouement est merveilleux, le changement un peu moins ! On oublie vite que la grossesse c’est un peu contraignant. (…) Entre les nausées, la fatigue et les hormones je suis pas au top niveau poilade ! Mais bon c’est pas grave, c’est pour la bonne cause, c’est ce que l’on se dit. Sauf qu’il faut l’avouer, le poids qui augmente sur la balance et la cellulite qui arrive en masse comme les touristes au mois de juillet/août, bah ça fait chier !“, a-t-elle ajouté.

Ariane Brodier ne pouvant pas faire de sport tous les jours et prendre autant soin d’elle comme lors de sa première grossesse, elle se sent “moins bien dans [sa] peau“. “J’espère juste que mon bébé ne le ressent pas, car lui pour le coup, je suis tellement, mais tellement heureuse de l’avoir. Mais si je pouvais être directement le jour de l’accouchement ça m’arrangerait !!! (j’ai adoré accoucher !)“, a-telle conclu.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *