Adele demande officiellement le divorce de Simon Konecki, une fortune en jeu

Adele va officiellement divorcer de Simon Konecki. La chanteuse britannique de 31 aurait rempli les documents officiels du divorce d’avec le patron de l’ONG Drop4Drop, jeudi 12 septembre 2019, d’après les informations de TMZ.com. Leur demande intervient près de cinq mois après l’annonce de leur séparation. “Adele et son partenaire se sont séparés. Ils se sont engagés à élever leur fils ensemble, avec amour. Comme toujours, ils demandent à ce que l’on respecte leur vie privée. Il n’y aura pas d’autres déclarations“, avait-il été annoncé dans un communiqué de l’Associated Press, le 20 avril dernier.

Click Here: shopskm

Cette annonce venait confirmer une rumeur de séparation qui planait sur la talentueuse chanteuse depuis des semaines, puisqu’elle avait été photographiée sans son alliance. Cette première étape dans la démarche de divorce marque sans doute le début de l’officialisation du mode de garde de leur fils, Angelo (né en octobre 2012) ainsi que de la séparation de leurs biens.

Le couple n’ayant pas signé de contrat prénuptial, l’homme d’affaires de 45 ans se retrouve en droit de réclamer la moitié des biens d’Adele, soit près de 170 millions d’euros selon des sources judiciaires citées par le Sun. C’est en effet ce que prévoit la loi en Californie, où ils ont choisi de faire leurs démarches et où est implantée l’entreprise Simon Konecki.

Notons qu’Adele et Simon Konecki étaient en couple depuis près de sept ans. Ils s’étaient mariés lors d’une cérémonie tenue secrète et très intimiste, dont la date reste à ce jour inconnue. C’est lors d’un concert en Australie que l’artiste avait révélé qu’elle s’était mariée. “Ce sentiment quand vous commencez à tomber amoureux de quelqu’un est le meilleur sentiment au monde. Je suis accro à ce sentiment. Bien sûr, je ne peux plus connaître ce sentiment parce que je suis mariée maintenant. J’ai trouvé celui qu’il me faut“, avait-elle déclaré. Un sentiment qu’elle aura finalement la chance de connaître encore !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *