007 Spectre : les baisers de James Bond censurés en Inde

Dans certains pays, la censure frappe bien plus fort qu’en France. Malgré sa forte production cinématographique, l’Inde ne voit pas d’un œil bienveillant les baisers trop prolongés des films hollywoodiens !

Pour plaire au Central Board of Film Certification (CBFC), il ne faut pas que les baisers s’éternisent. Ce comité, homologue indien de notre Commission de Classification des Œuvres Cinématographiques, ironiquement dirigé par l’ancien distributeur de produits pornographiques Pahlaj Nihalani, freine des quatre fers à la vue des embrassades qu’échangent Daniel Craig avec Monica Bellucci ou Léa Seydoux, selon les différentes scènes du film.

== > Spectre : Pierce Brosnan critique le film, mais…

Ces séquences seront donc raccourcies afin que les baisers durent moins longtemps, comme si une durée réglementaire de décence était à respecter au cinéma. Variety rapporte qu’un membre du CBFC, Ashoke Pandit, s’insurge contre cette décision : « Spectre est un film applaudi partout dans le monde, mais Pahlaj Nihalani s’entête à le ternir en lui appliquant ses propres valeurs. (…) C’est une véritable insulte à la liberté artistique d’un cinéaste.”

Bien entendu, les films hollywoodiens ne sont pas les seuls à être frappés de cette forme de censure sur le marché indien. Récemment, le CBFC a fait subir le même sort qu’à 007 Spectre à la comédie Tamasha, dans laquelle les superstars de Bollywood Ranbir Kapoor et Deepika Padukone s’échangeaient un baiser poli et chaste, mais tout de même trop long…

Click Here: IQOS White

Retrouvez tous les James Bond dans un mash-up !

19558731

AlloCiné Zap Parodies

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *